Sélectionner une page

Les technologies révolutionnaires ne cessent de nous surprendre et permettent de faciliter notre vie au quotidien. La blockchain fait partie des ces innovations car elle apporte un vent de fraîcheur en matière de transactions financières en ligne.

Qu’est-ce que la blockchain ?

La blockchain est principalement une technologie permettant de sauvegarder une trace d’un ensemble de transactions que vous pouvez réaliser. Le système est mis à disposition de l’utilisateur de façon décentralisée, sécurisée et totalement transparente. La blockchain, comme son nom l’indique, se présente sous forme d’une chaîne de blocs. Si vous avez encore du mal à assimiler le concept du blockchain, pas de panique, on vous dit tout !

Définition

Pour faire un peu plus simple, la blockchain est une technologie qui a été créée afin de stocker et transmettre des informations. Les utilisateurs peuvent partager plusieurs données sans intermédiaires car la blockchain fonctionne sans organe central de contrôle.

A quoi sert une blockchain ?

La blockchain est le moteur technologique des cryptomonnaies et de la finance décentralisée. Elle sert alors à procéder à des transferts de valeur. Vous pourrez faire ou recevoir des paiementsn mais aussi y déposer des parts d’entreprise ou des biens.

representation blockchain

Les différents types de blockchain

Il existe deux sortes de blockchain : le public et le privé.

Les publiques

Une blockchain publique est un réseau qui est ouvert. Tout le monde peut alors rejoindre le réseau et y devenir un utilisateur actif. Ce réseau ouvert adopte un mécanisme incitant plus de monde à en faire partie.

Les privées

Une blockchain privée est un réseau qui nécessite une invitation avant de pouvoir la rejoindre. L’invitation doit alors être émise par le créateur du réseau. Par conséquent, les chaînes de blocs privées mettent en place un réseau avec validation, ce qui imposera des restrictions vis-à-vis des personnes qui sont autorisées au sein du réseau.

Comment fonctionne la blockchain ?

Afin de bien assimiler le fonctionnement d’une blockchain, voici le processus.

Explications du processus

La blockchain, créée en 2018, est une base de données qui contient l’historique de tous les échanges et de toutes les transactions effectués entre ses souscripteurs. Voici comment le système procède :

  • 1ère caractéristique : l’identification de chaque partie qui est effectuée par un procédé cryptographique ;
  • 2ème caractéristique : lorsqu’une transaction est opérée, elle est envoyée à un réseau d’ordinateurs, également appelé  « nœud  de stockage » d’ordinateurs. Ces derniers sont situés dans le monde entier,
  • 3ème caractéristique : les parties prenantes peuvent accéder à chaque nœud qui héberge une copie de la base de données. Ceci est possible grâce à l’historique des transactions effectuées.
  • 4ème caractéristique : la sécurisation du blockchain est basée sur un mécanisme de consensus de tous les « nœuds » qui s’active à chaque ajout d’informations. Ensuite, toutes les données sont déchiffrées et authentifiées par des mineurs ou des centres de données ;
  • 5ème caractéristique : la transaction, après avoir été validée, est maintenant ajoutée dans la base, sous forme d’un bloc de données chiffrées ;
  • 6ème caractéristique : La falsification des opérations et transactions est quasi impossible, grâce à la décentralisation de la gestion de la sécurité ;
  • 7ème caractéristique : le nouveau bloc est enfin ajouté à la blockchain et est lié au précédent. De plus, une copie est transmise à tous les nœuds existant sur le réseau.

Il est essentiel de noter que l’intégration de chaque blockchain est chronologique, indélébile et totalement infalsifiable pour ceux qui craignent encore que leurs transactions soient en danger.

Quelques domaines d’application

  • Traçage de diverses marchandises ;
  • Partage de données médicales ;
  • Lutter contre les diverses fraudes bancaires ;
  • Automatisation des assurances utiles dans la vie de tous les jours ;
  • Investissement simplifié en bourse ;
  • Renforcement de la sécurité foncière.

Exemple d’une blockchain

Prenons Walmart qui a commencé à verifier la traçabilité des aliments, grâce à la blockchain d’IBM. Par conséquent, ils peuvent enregistrer la provenance des viandes de porc vendus en Chine, mais aussi le lieu et les procédés de transformation, ainsi que sa température de stockage et enfin, la date limite de conservation.

walmart

Avantages et inconvénients d’une blockchain

Les avantages d’une blockchain

  • La rapidité de chaque transaction : un bloc ne met que quelques secondes pour être validé ;
  • Une haute sécurité du système : chaque validation est opérée par des utilisateurs qui ne se connaissent pas. De plus, les nœuds surveillent le système et se contrôlent mutuellement ;
  • Les gains de productivité générés grâce au fait que l’organisation des échanges est confiée à un protocole informatique.
  • Son champ d’application est beaucoup plus large que celui des cryptomonnaies ou crypto-actifs : domaine de l’assurance, énergie, industrie, santé, et plusieurs autres.

Les inconvénients d’une blockchain

  • Un impact environnemental considérable : la blockchain consomme une énergie importante car elle requiert une forte puissance informatique qui a aussi un prix. En effet, en 2017, la blockchain du Bitcoin a consommé plus d’énergie que certains pays selon une étude britannique.
  • Une mauvaise compréhension des utilisateurs finaux : une personne lambda ne comprend pas toujours le concept du premier coup. Il lui faudra alors beaucoup de recherches et l’accompagnement d’un guide.
  • Une possibilité de transactions lente : dûe à sa complexité, la transaction blockchain peut être moins rapide que les moyens de paiements habituels.