Sélectionner une page

L’indépendance, l’affranchissement des codes de travail classique, le goût du challenge, la soif de pouvoir et l’appât du gain sont autant de raisons qui motivent la création de startups. Son lancement passe par une multitude de phases aussi complexes les unes que les autres. Pour vous donner un aperçu du défi, découvrez les étapes à suivre pour créer une startup. Notez qu’intégrer un incubateur de startups augmentera vos chances de réussite, alors n’hésitez pas à consulter notre article sur le sujet des incubateurs de startups privés.

Trouver une idée

Vous avez une alternative entre l’amélioration d’une idée existante ou l’émergence d’une nouvelle offre. Dans le premier cas, copier d’autres idées implique une certaine précaution. Vous devez parvenir à vous démarquer de la concurrence rude. Apportez une valeur ajoutée dans votre offre pour sortir du lot. Travaillez votre design, votre business model et votre gestion du workflow.

Dans le second cas, soyez à l’écoute des besoins de votre marché. Vous pouvez même proposer une offre qui créera le besoin. Scrutez à la loupe les tendances susceptibles de développer une demande. Exploitez un secteur frais, dépourvu de concurrence. L’élaboration d’une idée nouvelle nécessite une étude de marché préalable.

S’entourer de bonnes compétences

Monter une startup nécessite de la polyvalence, un esprit critique et un esprit d’analyse. La tâche ne peut être délaissée entre les mains d’une unique personne. L’intervention des profils complémentaires facilite la prise de décision.

Sollicitez d’anciens collègues de travail, renouez le contact avec votre réseau d’anciens élèves. Vous pouvez aussi frapper à la porte des incubateurs ou consulter les sites d’offre d’emploi pour dénicher des talents. Postez-y vos offres et filtrez les résultats en fonction de vos besoins en matière de compétences.

Après le contact arrive l’intégration. L’équipe nouvellement constituée doit s’accorder sur une culture d’entreprise. Chaque membre partage les mêmes ambitions et les mêmes objectifs.

Élaborer un business plan

Le business plan est un document qui matérialise vos idées et les couche sur papier. L’outil de référence signe le début du projet et assure sa pérennité. Le business plan est à vocation informative. Il met en lumière le mécanisme de montage et de développement de la startup. Il démontre les offres proposées, le marché, les cibles et le contexte.

Il recèle une partie spécifique démontrant l’aspect financier du projet. Le volet comprend : le plan de financement, les ressources matérielles nécessaires, le budget, le compte de résultat provisionnel…

Le business plan s’apparente à une carte de visite de votre projet. Il explique ses points forts et les solutions pour remédier aux points faibles. Les informations citées se complètent de chiffres et de graphiques tirés d’enquêtes préalables.

Dénicher une source de financement

Le business plan est une arme de séduction des investisseurs. Bien que les apports personnels soient encouragés, le financement nécessite un appui externe de la part :

  • des banques ;
  • des institutions ;
  • du prêt d’honneur ;
  • des incubateurs.

En dehors des agences formelles, les investisseurs informels peuvent tout autant apporter leur pierre à l’édifice. Lancez l’appel dans votre entourage : vos connaissances, votre famille, vos parents, vos amis, vos proches…

Choisir le statut de la startup

Le choix du statut marque l’achèvement de votre projet de création. Cette étape implique la constitution du capital social et la publication d’une annonce dans un journal d’annonces légales. En parallèle, vous devez constituer votre dossier d’immatriculation.

En matière de statut, vous avez le choix entre :

  • EURL ou Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ;
  • SARL ou Société à responsabilité limitée ;
  • SAS ou Société à actions simplifiée ;
  • SASU ou Société à actions simplifiée unipersonnelle ;
  • SAS ou Société à actions simplifiée.

Par mesure de précaution, limitez la responsabilité des gérants en fonction de leurs apports. Privilégiez donc le statut SAS ou le statut SARL.

Source : 10 points pour créer sa startup et … – Lance ton idée