Sélectionner une page

Le règlement européen sur la protection des données à caractère personnel est applicable depuis 2018, sur tout le territoire. Mais qu’en est-il lorsque l’on fait référence aux réseaux sociaux ? Vraie mine d’or des diverses informations personnelles, ils doivent respecter ce nouveau règlement.

Ce qu’il faut faire pour assurer la sécurité des données

La plupart du temps, les utilisateurs des réseaux sociaux pensent que leur vie privée est totalement protégée et ce, grâce au RGPD. Cela est totalement faux. Ce n’est pas parce que le RGPD ou la Cnil existent que vos données personnelles sont protégées.

Rappelons-le que le règlement relatif à la protection des données personnelles s’adresse à toutes les sociétés traitant des données personnelles, les entreprises proposant ses biens et services dans l’UE. De multiples sociétés n’hésitent donc pas à faire appel à un Dpo ou Délégué à la protection des données collectées pour être aux normes.

Attention, certains individus n’hésitent pas à passer au-dessus de la loi pour violer les données à caractère personnel. C’est pour cela que les utilisateurs de réseaux sociaux doivent faire attention.

Les mesures de sécurité à adopter pour la protection de la vie privée

  • Choisir des mots de passe compliqué pour empêcher les hackers de saisir vos données personnelles ;
  • Supprimer les historiques et les cookies en allant dans les paramètres du moteur de recherche ;
  • Rester attentif avant de poster quelque chose de personnel ;
  • S’attarder sur la politique de confidentialité pour s’assurer du respect des droits des personnes ;
  • Etre maître de sa navigation sur internet pour éviter la violation de données. Ensuite, déconnectez-vous à votre réseau social.

Vous pouvez tout savoir ici sur le role dpo rgpd.

Les mesures adoptées pour protéger les personnes physiques

La mise en place du règlement générale RGPD a provoqué un renforcement du droit des personnes concernées. Cela se ressent au niveau de plusieurs axes comme :

  • La transparence des CGU ou conditions générales d’utilisation ;
  • Les conditions adaptées pour mineurs de moins de 15 ans ;
  • L’obligation d’une autorisation parentale pour les mineurs ;
  • Droit à la récupération des données et informations sur la durée de conservation des données ;

Au regard des infractions pouvant atteindre les 20 millions d’euros si une entreprise n’entame pas une démarche de mise en conformité lors du traitement des données, elle a tout intérêt à mettre en place diverses dispositions : Tenir un registre des traitements, assurer la désignation d’un data protection officer, faire une analyse d’impact, collaborer avec des responsables de traitement…

Si vous êtes un utilisateur des réseaux sociaux, votre vie privée est protégée grâce au RGPD. Vous bénéficierez d’une excellente gestion des données. Mais il faut rappeler que nous ne sommes jamais trop prudents. Vous devez donc être vigilent quant aux informations personnelles que vous allez partager.

Adapter sa stratégie marketing et se mettre en conformité avec le RGPD

Conseillées par le responsable du traitement des données personnelles, les équipes marketing se doivent de garantir une relation transparente vis-à-vis de ses clients :

  • Une mise en conformité de tous les acteurs collectant et effectuant des traitements de données à caractère personnel, avec une demande de consentement au préalable ;
  • Obligation d’informer les clients sur les nouvelles mesures informatique et libertés ;
  • Une politique de protection des données à caractère personnel accessible à tous ;
  • Pas de consentement par défaut.

Pour que la relation soit claire et transparente, il faut présenter les finalités des traitements de données personnelles et obtenir l’accord des usagers. Ces précautions sont indispensables pour mettre en place une stratégie marketing en accord avec le règlement général sur la protection des données.