Sélectionner une page

Le burnout est reconnu comme une maladie professionnelle résultant mal physique et mentale lors de l’accomplissement du travail. Elle se manifeste par divers signes et peut être soignée.

Qu’est-ce qu’un burnout ?

Définition

Le burnout, appelé aussi syndrome d’épuisement professionnel constitue un épuisement physique, mental et professionnel dû à des prolongements effectifs dans un cadre professionnel. Le burnout peut aussi désigner par un trouble psychique suite à un stress spécifique et qui se développe progressivement chez la personne auquel il s’explose. Il touche beaucoup la personne qui se trouve dans une condition de travail frustrante et motivante. La fatigue prolongée et continue dans le temps avec la prédominance de sentiment à l’échec constitue donc un facteur qui en déclenche. La personne ou bien le travailleur qui est atteint de l’épuisement professionnel se trouve dans une situation de stress chronique.

Ainsi, le burnout se manifeste dans plusieurs entreprises dans le monde. En effet, l’Organisation Mondiale de la Santé connue sous le sigle OMS définit l’épuisement professionnel comme « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir des résultats concrets au travail.»

Différences entre burnout et fatigue chronique

Le syndrome de fatigue chronique se diffère du syndrome de burnout à travers des quelques constats :

La fatigue chronique constitue un ensemble des symptômes d’épuisement intense qui s’explose chez la patiente sans une raison préalable. Alors que le burnout se manifeste dans la vie professionnelle. C’est donc un burnout professionnel dont la cause doit être un phénomène qui apparaît lors de l’exécution du travail.

signe burnout

Les signes d’un burnout

Le burnout en général se présente en général par le biais des signes successifs.

Un signe psychique qui se caractérise par un vide émotionnel, anxiété, irritabilité, isolement, déconcentration et même tendance. Tous ces caractères rendent la personne plus souffrante et entraine parfois d’un cynisme inhabituel.

La fatigue physique

Un signe physique qui se manifeste en général comme une fatigue permanente, mal des dos, insomnies redoutables, maux de ventre, mais aussi la migraine. Ces signes disparaissent facilement. Pourtant, sa disparition ne veut pas dire que la personne se débarrasse de la pandémie de burnout.

 L’épuisement émotionnel

Des autres signes dus à l’évolution progressive de la maladie. Ils sont notamment de la frustration, des sentiments d’échecs et détachement excessif. Ils peuvent également aller jusqu’à faire apparaître des troubles du comportement alimentaire voire même de la toxicomanie. Ainsi, le burnout s’est aggravé par des dépressions avérées.

 La préoccupation constante pour le travail

L’épuisement personnel est plus nombreux dans les pays industrialisés. L’accélération du travail et la rapidité de transformation des produits en sont la principale cause. En effet, la personne s’efforce d’en faire autant de travail, de manière prolongée et continue pour lui en donner une grande importance. Ce qui est déjà un signe de burnout.

Les troubles (du sommeil, de la mémoire)

La surcharge du travail restreint toujours les travailleurs à effectuer de travail de nuit à titre supplémentaire. Ainsi, dans certaines entreprises cette surcharge est constante. Bon nombre des employés ne dorment que pendant quelques heures chaque nuit. Ce qui entraîne également des troubles de la mémoire, car il n’aura pas de temps de pause en altération de travail. Le surmenage peut même apparaître.

Prévenir et éviter le burnout de ses employés

Éviter et prévenir le burnout n’est pas du tout facile. Il incombe des tâches lourdes aux employeurs.

  • Favoriser une communication suffisante entre les employeurs et les employés sur la vision et l’organisation de l’entreprise
  • Équilibrer la prestation entre les efforts fournis et les prestations obtenues lors du travail. Un lourd travail mérite un salaire important. Éviter surtout le déséquilibre entre la pression subie et la ressource obtenue.
  • Octroyé des autonomies à votre travailleur surtout dans le cadre du travail qu’il occupe. Ainsi, si votre travailleur n’a aucune capacité de prendre des décisions concernant sa tâche, il s’épanouit vite et ne présente aucune sens de motivation
  • Optimiser le soutien social de votre entreprise.
  • Opter à l’utilisation de l’outil marqueurs biologique permettant de référer chacun de votre travailleur qui s’expose au burnout.

 

Comment guérir le burnout

Le repos avant toute chose

La fatigue constitue l’un des principaux facteurs d’épanouissement professionnel qu’il soit physique ou mental. C’est pourquoi opter un temps de repos est à recommander pour une aération psychophysiologique.

repos et détente

La thérapie et/ou le traitement médicamenteux

Si vous êtes atteintes du symptôme de burnout, vous pouvez recourir à un médecin généraliste pour le traitement et pour se faire soigner.

Le retour en entreprise après un burnout :

Effectuer un entretien avec ses supérieurs

La communication chaleureuse avec votre employé est un conseil efficace pour éviter d’épuiser professionnellement. Ainsi, lorsque vous êtes déjà porteur de la maladie, elle contribue à vos biens êtres.

Discuter avec ses collègues

Pour votre prompt établissement, essayez toujours de ne pas être seul. L’isolement actualise les signes psychiques et qui même vous portent vers une anomalie mentale. Vous devrez donc contribuer votre besoin d’appartenance à l’entreprise en vous connectant avec les autres employeurs.

Apprendre à contrôler ses émotions

Dans plusieurs cas, l’émotion contrôle chacun de nos actes. En effet, les sentiments émotionnels prennent une place importante dans chaque phase de nos vies. C’est pourquoi vous devrez être capable de le contrôler pour éviter tout stress professionnel.